Histoire locale
cartes postales anciennes


 
les hamois célèbres
 
Saint Gilbert
Saint Gilbert, évêque de Meaux, est né à Ham le 30 septembre 950. Chanoine de Saint-Quentin puis archiprêtre de Meaux, il fut nommé évêque de Meaux en 995.

Il mourut dans cette ville en 1015 et fut enseveli dans sa cathédrale.
 
Marie de Luxembourg
Née vers 1472, la bonne châtelaine de Ham est la gloire la plus pure de notre histoire locale. Elle dota l’hospice de Ham et en régla le mode d’administration ; elle fit des largesses à l’abbaye et fonda le lavoir public.

Elle a mis au monde au château de Ham : François de Bourbon, Louis de Bourbon et Antoinette de Bourbon. La France lui doit la fondation de la Verrerie de Saint-Gobain.

Marie de Luxembourg est morte au château de Ham le 1er avril 1546. Elle est enterrée dans l’église de La Fère (Aisne).
 
François de Bourbon-Saint-Paul
Né au Château de Ham le 6 octobre 1491, François de Bourbon est l’aïeul d’Henri IV, roi de France et de Navarre.

Il a été fait chevalier par Bayard, à la Bataille de Marignan. Il a été gouverneur de l’Ile de France et du Dauphiné.

Il est mort à Cotignan, près de Reims, le 1er septembre 1545, et a été enterré dans l’abbaye de Vallemont.
 
Louis de Bourbon
Né au château de Ham le 2 janvier 1493, Louis de Bourbon a été archevêque de Reims puis cardinal. C’est lui qui couronna Catherine de Médicis en 1549 à Saint-Denis.

Il est mort à Paris, à l’hôtel de Bourbon, le 11 mars 1556 et a été inhumé dans l’église Notre-Dame de Laon.
 
Antoinette de Bourbon
Née au château de Ham le 25 décembre 1494, Antoinette de Bourbon a épousé Claude de Lorraine, premier duc de Guise. De cette union, naquirent un grand nombre d’enfants parmi lesquels Marie de Lorraine, épouse de Jacques V, roi d’Ecosse : c’est de leur union que naquit Marie Stuart, reine de France, d’Angleterre et d’Ecosse.

Elle est morte au château de Joinville le 20 janvier 1583 et fut enterrée dans l’église collégiale de Saint Laurent de Joinville près de son mari.
 
Jean-Baptiste Henri du Trousset de Valincourt
Né à Ham le 1er mars 1653, Jean-Baptiste Henri du Trousset de Valincourt était un célèbre écrivain à son époque. Conseiller et historiographe du roi Louis XIV, il a succédé à Racine à l’Académie Française.

Il est mort à Paris en 1730.
 
Jean-Joseph Vadé
Né à Ham le 18 janvier 1720, Jean-Joseph Vadé était un poète de renom. C’est lui qui a créé le genre poissard et, à ce titre, il est considéré comme l’ancêtre des chansonniers.

Il est mort à Paris, le 4 juillet 1757.
 
Maximilien-Sébastien Foy
Né à Ham le 3 février 1775, le Général Foy est mort à Paris le 25 novembre 1825. « Il est la gloire de notre cité. Il fut la gloire de notre armée et la gloire de la tribune politique ! » dira le maire de Ham, M. Pierre Mercier, lors de l’inauguration de sa statue en 1879.

C’est une vocation profonde qui avait entraîné le jeune Maximilien Sébastien vers la carrière des armes. Il n’avait pas encore 20 ans quand il fut nommé chef d’escadron et choisi comme aide de camp par le jeune Général Bonaparte. Il combattit de Jemmapes (1792) à Waterloo (1815) et reçut la bagatelle de … 17 blessures.

Dès 1815, le Général Foy commença une brillante carrière politique (il siégea durant sept sessions consécutives à la Chambre des Députés). Il mit ses talents d’orateur à défendre la liberté de la presse, les droits des anciens combattants de l’armée napoléonienne, le respect de la constitution, le droit de pétition…

Les funérailles du Général Foy furent grandioses. Son cercueil fut porté par les jeunes libéraux : Victor Hugo, Prosper Mérimée, Benjamin Constant, Casimir Perrier et David d’Angers (excusez du peu !).

En savoir plus
 
Jean-Charles Peltier
Né à Ham le 22 février 1785, Jean-Charles Peltier est un savant physicien, auteur du « Traité des Trombes » (1840) et de « Recherches sur la cause des phénomènes électriques » (1842). C’est un des pères de la météorologie.

Il est mort à Paris le 27 octobre 1845.